Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 00:15

 

 

 

Allez faire connaissance avec Claire König.

 

Le massif de La Chartreuse est caractérisé par la roche calcaire.

C'est ici, au mont Saint-Martin, que se situe la célèbre meulière des dauphins, découverte en 2002.


Falaise de la carrière de mont Saint-Martin
Falaise de la carrière de mont Saint-Martin. © Photo C. König DR


La Chartreuse est un massif subalpin allant du Vercors jusqu'au Haut-Giffre, en passant par La Chartreuse, les Bauges, les Bornes pour la partie nord des Alpes.

Le relief de La Chartreuse se caractérise, majoritairement, par la roche calcaire roches sédimentaire formée au fond des océans.

Une paroi de 400 m peut représenter 10 à 15 millions d'années. Les rochers encore visibles ont sédimenté depuis -140 millions d'années jusqu’à -110 millions d'années.


Lémergence des montagnes au Tertiaire


À partir de 65 millions d'années, la plaque Afrique entre en collision avec la plaque eurasienne.

Le climat est tropical. La collision avec l’Afrique fait émerger en Europe les massifs cristallins, Belledonne, le mont Blanc...  

Ils vont percer la couche sédimentaire et rejeter celle-ci vers l’avant dans le sens de la poussée, du SE au NO dans le milieu de l'arc alpin.

Ces roches sédimentaires rejetées vont subir la poussée et former les massifs actuels.


Particularités de La Chartreuse


Par rapport aux autres massifs subalpins, La Chartreuse se caractérise par son relief inversé. Les synclinaux perchés des plateaux sommitaux de La Chartreuse sont caractéristiques du massif.

 

Son caractère fracturé est la deuxième caractéristique importante : failles transversales et nombreuses fractures.

Elle a donc parmi les plus grands réseaux karstiques de France.


La meulière des dauphins à mont Saint-Martin


Au temps où les moulins broyaient le grain, les meuniers utilisaient des meules taillées dans des pierres particulières qui provenaient de carrières spécifiques : les meulières.

La Chartreuse possédait plus d’une dizaine de carrières dont cinq, industrielles, expédiaient leur production très loin. La carrière se trouve dans un ancien éboulement gigantesque dont les blocs et les cailloux ont été cimentés par du calcaire dissous, le massif étant très arrosé.

Ceci permet d’obtenir une bonne roche à meules : grains de tailles variées, ciment souple, qui permet à la meule de travailler sans se rompre.

Il faut imaginer, il y a 700 ans, un paysage aux arbres rares.

Sur les pentes, de gros blocs tombés attiraient les ouvriers venus tailler les meules

La carrière de mont Saint-Martin est étirée sur un km et large de 200 m.

Elle occupe le talus, à l’aplomb de la falaise.

La meulière des dauphins a été découverte en 2002, grâce à un manuscrit du XIVe qui la mentionnait.

Prospections et nombreuses lectures d’archives furent nécessaires pour en retracer l’histoire.

 


Pierre meulière
Pierre meulière. © Photo C.König DR


Il fallait deux mois à un artisan pour fabriquer une meule

Il traçait les contours sur la pierre puis creusait autour un fossé circulaire, large de 30 cm environ et profond d’autant, en pics, burins et broches qu’il frappait à coups de marteau.

La meule détourée, il la décollait du rocher en ouvrant à sa base des encoches où il glissait des coins de bois sec.

Mouillés ensuite, ces coins se dilataient et fissuraient la pierre : on pouvait dégager la meule brute.

 


Meule du mont Saint-Martin
Meule du mont Saint-Martin. © Photo C. König DR


Le travail de finition, les aplanir, les rendre parfaitement rondes et les doter d’un œil, était réalisé par les maîtres meuliers.

Extraire des meules pesant une tonne et les descendre en plaine constituait un travail difficile, il ne fallait pas casser les pierres, c'était un véritable exploit.


La carrière de mont Saint-Martin, trésor historique


Cette carrière constitue un précieux monument de l’histoire du travail. 


Les recherches concernant cette meulière ont été menées par différents instituts :

Le laboratoire de recherche historique Rhône Alpes.

Le Département des sciences sociales et humaines de l’université Pierre Mendès France de Grenoble ; sous l’égide du conseil général de l’Isère.


Voici ce qui en ressort. 

En 1327, monsieur de Cornillon achète la part de maître Julien au profit du dauphin Guigues VIII, souverain du dauphiné.

À cette époque, le nom du site est : «  Les Merlières ».

Il se peut que cette exploitation soit beaucoup plus ancienne et possédait sans doute déjà des meulières au temps romains

On peut penser que la meulière abritait diverses constructions nécessaires au travail et en particulier une forge très proche.

En effet, les outils devaient être réaffûtés chaque jour voire plusieurs fois par jour.


D’autre part vu la pente, les ouvriers devaient aménager de petits replats soutenus par des murs pour pouvoir tailler les pierres dans des conditions optimales.


À noter qu'il fallait payer le dauphin pour avoir le droit d’exploiter.

Cette taxe appelée « le cépage » est attestée sur une longue période sauf pendant les années de la peste 1348 -1349.

Mais l’exploitation reprend tout de suite après l’épidémie.

Ce « cépage » se montait à 1 florin delphinal valant 13 sous et 8 deniers.


Meule du mont Saint-Martin
Meule. © Photo C. König DR

Les meules de mont Saint-Martin ont pour caractéristiques : 

  • un diamètre d'environ 1,4 m 
  • une épaisseur de 30 cm 
  • un poids d'environ 400 kg pièce et jusqu’à une tonne vu la densité de la roche.

Il y avait évidemment du déchet de taille mais aussi bien des meules cassées en cours de travail qui étaient abandonnées sur place dans le talus d’éboulis.


Traces d'outils dans la pierre en place
Traces d'outils dans la pierre en place. © Photo C.König DR

 


Cette exploitation a duré 200 ans au minimum et s’est arrêtée en 1519 semble-t-il puisque le châtelain delphinal mentionne : « pour le cépage des meules, rien reçu ».

La carrière devait être en concurrence avec d’autres et peut-être le transport était-il trop difficile ou les blocs de taille épuisés !

On ne connaît pas la raison de l’abandon de cette exploitation.

 


Fabrication du pain
Fabrication du pain. © BNF


En visitant ce site, on remarque que le sentier est assez raide par endroit et glissant quand il pleut.

Il est impressionnant de voir dans quelles conditions les ouvriers devaient travailler...  payés à la tache !

Partager cet article

Repost 0
Published by *Viviane* - dans GRANDES DECOUVERTES
commenter cet article

commentaires

jacquie77 29/04/2012 16:52


magnifiques photos pour un admirable travail


j'aime beaucoup


amicalement

-Les Miroirs Du Temps-

  • : Le Miroir du Temps.
  • Le Miroir du Temps.
  • : Histoire de France - Moyen Age - Technologies et sciences - Réflexions philosophiques et autres - Des évènements de la vie actuelle que j'aime, que je n'aime pas qui me font sourire, rire ou me choquent - Et .... quelques souvenirs...
  • Contact

-Viviane-

  • *Viviane*
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié!
 Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié! Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.

ET DEMAIN... ET DEMAIN...

      

- Mardi - Jeudi - Samedi - Dimanche -

      

-Rechercher-

DEMAIN...PEUT-ETRE...

Même "cadre" qu'en haut de cette page... sans aucun doute plus accessible à cet endroit!

 

      

D'autres thèmes divers :

- mardi - jeudi - samedi - dimanche -

      

-Vous Cherchez ???

-SOLIDARITÉ-AMITIÉ-


  
La bougie de l'amitié pour ceux qui souffrent.

MAINS-BOUGIE.jpg


Pour ces petits anges qui n'ont rien demandé .

Cet homme marche, marche, marche...
Il marche pour nos petits anges atteints de la mucoviscidose, pour relier ceux qui souffrent et ceux qui cherchent à les aider.
 Un jour l'amitié demande à l'amour :
"A quoi peux-tu bien servir?"
L'amitié lui répond :
"Je sers à sécher les larmes que tu fais couler!"

Que ce marcheur ne s'arrête jamais...
Jamais... Tant qu'il n'y aura pas une solution.


L'amitié

L'amitié, vue de loin ressemble à un diamant mais, quand on l'approche, c'est une illumination de larmes de joie qui brille dans les yeux de l'autre.

 

-Dernières Publications-

  • L'ORTIE.
    Notre amie l'ortie. On dit que c'est une "mauvaise herbe !" Et pourtant.... Elle contient de la vitamine A, de la vitamine C (7 fois plus que l'orange) et quelques vitamines du groupe B, du fer, du manganèse, de la silice et de la chlorophylle. Grâce...
  • FOIX ET PAMIERS. (09) (2)
    Au Moyen Age : Foix et Pamiers. Rivales?... ou... Complémentaires?.. L'évêque avait décidé de construire l'évêché à Pamiers , jugeant cette ville plus accessible en venant de Toulouse, mais il voulait surtout montrer au Comte de Foix qu'il comptait bien...
  • CITATION DU JOUR.
    Il faut de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre. Paul Eluard.
  • UNE POMME D'EXCEPTION....
    Serait-ce la pomme d'Eve ? Une pomme "extraordinaire" vient d'être retrouvée au Kazakhstan ! Elle résisterait à toutes les maladies et n'aurait pas à subir le 30 (et quelques...) pesticides utilisés pour nos pommes ! Dans la région d'Almaty dans le sud-ouest...
  • UN MONDE NUMÉRIQUE ...
    Les nombres sont-ils magiques ? Nous vivons dans un monde numérique... Au fil des jours, en lisant vos messages et en parcourant vos espaces du web, j'ai très souvent constaté que beaucoup trop se disent fâchés avec les nombres ou avec le calcul ! Ce...
  • CITATION DU JOUR.
    Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui. Erasme
  • L'HUILE DE CACTUS.
    L'huile de cactus. La plus connue est l'huile de figue de Barbarie. Basée dans le désert marocain, la culture du figuier de Barbarie est 100% bio, ce cactus n'ayant besoin que de soleil pour pousser. Au Maroc, les femmes l'utilisent depuis des décennies...
  • LA MONNAIE DE SINGE.
    La monnaie de singe. (Trouvé sur Internet - Un titre ou un bannière.?..) "Payer en monnaie de singe" signifie "ne pas rembourser ce que l'on doit ou payer avec de la fausse monnaie" C'est une expression qui date du Moyen Age. Dans la ville de Paris, pour...
  • CITATION DU JOUR.
    L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Bernard Werber.
  • UN MYSTERE TOMBE du CIEL.
    La météorite de Tcheliabinsk. Le 15 février dernier un bolide a traversé le ciel de l'Oural, une météorite aussitôt répertoriée par l'Union Astronomique Iternationale. Un éclair brillant, une onde de choc et une traînée blanche et double comme pour des...

-AMBIANCE-