Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 00:15



          Des frontières

de l'Agenais

 

vers

 

les possessions anglaises.


(Gavaudun- Vue aérienne)

     Un village massacré  un demi- siècle avant l'arrivée du cruel Simon de Montfort.

    C'était un petit village blotti dans des falaises au Sud de Biron, à la frontière de l'Agenais et du Périgord : Gavaudun.

     Bien connu pour être un refuge pour les hérétiques, c'était un château construit au-dessus d'une grotte fortifiée.



(Gavaudun - Château)


     La région a été ravagée par toutes sortes de combats durant une bonne trentaine d'années.

     L'évêque de Périgueux à la tête d'une armée s'est emparé de cette forteresse, massacrant tous les habitants (1164/1165).

     De nos jours, il reste des ruines du château fort et le donjon du XIVe.


(Gavaudun -Ruines du château et donjon)


     La cité de Marmande

 au-dessus de la Garonne, était située au Moyen Age,  sur la limite des possessions du Comte de Toulouse et de celles des Anglais.


(Marmande - Une rue de nos jours)

   Attaquée une première fois (1212) par Robert Mauvoisin, la garnison s'était réfugiée dans le donjon du château, mais comme elle était menacée par un magonneau elle a été obligée de se rendre.

     Attaquée une deuxième fois, bien entendu par
Simon de Montfort (en 1214) la ville fut pillée, les fortifications démantelées, mais curieusement les soldats anglais eurent la vie sauve.


     La plupart des habitants avaient fui par bateau jusqu'à La Réole.

     A la mort de Simon de Montfort, Marmande s'était ralliée à Toulouse.

      En mars 1219, le Pape Honorius III  avait levé une nouvelle Croisade,  commandée par le Prince Louis,  le fils de Philippe Auguste,  roi de France.


     Une importante armée était partie de Paris pour donner l'assaut à Marmande.

     Les défenses n'ont pas résisté bien longtemps.
     Le Comte d'Astarac a essayé de négocier, la ville contre la vie sauve.

     Les Croisés ont hésité... puis... ils ont accepté !

     Il est impossible de savoir ce qui s'est passé, l'armée des Croisés a reçu l'ordre de se précipiter sur la ville et de s'en emparer.

*Chanson de la Croisade :

"Tous, hommes, femmes, enfants, jeunes ou vieux, tous furent tués à l'arme blanche "passés au fil de l'épée"
Quartiers de chair, de sang clair, poitrines et cervelles, membres, corps éventrés de haut en bas, fendus, entrailles, foies, coeurs couvrent partout le sol."



(Marmande - Eglise Notre Dame)

      Tous furent massacrés, sauf le Comte d'Astarac et la ville fut incendiée.

      Ce fut un effroyable carnage.

      D'où était venue cette horrible trahison ?
          - du prince Louis ?
          - d'Amaury de Montfort ?
         - du fanatique évêque de Saintes ?

     Difficile de le savoir, très difficile.


(Marmande - Notre Dame)


       De nos jours, Marmande en Lot et Garonne n'a gardé que très peu de traces de son passé médiéval à p art l'église Notre-Dame, construite au XIIIe et probablement terminée au XVIe, sans oublier le magnifique cloître.

(Marmande - Le cloître)
Repost 0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 00:15


             Agen


évêché Cathare

 

et

 

évêché Catholique.



(Agen de nos jours - Vue générale)

       Agen était un des quatre évêchés Cathares  ( avec Albi,Toulouse et Carcassonne).

L'évêché du Razès a été créé plus tard.


      L'évêque Cathare  d'Agen et ses trois condisciples ont participé à la grande rencontre de Saint Félix de Lauragais (1167) où ils ont reçu le Consolamentum  du "Pape bogomile" Nicétas.


(Agen - Une maison à colombages)

      Robert d'Arbrissol, grand fondateur d'abbayes était déjà allé prêcher contre l'hérésie dans cette ville qui a pourtant été épargnée par la Croisade parce qu'elle était répertoriée comme "évêché catholique".


     L'évêque d'Agen, Arnaud de Rovignan avait même demandé à Simon de Montfort  d'aller envahir le territoire de son frère le chef des Cathares de Casseneuil.


Agen était une riche cité marchande forte de ses deux évêchés, un Catholique et un Cathare.


      C'est une ville qui a su préserver la paix dans ses murs, elle n'a subi ni pillages ni outrages.


      Pourtant, elle a subi les atrocités de l'Inquisition  et de Raymond VII Comte de Toulouse.


      En 1249, quatre-vingts Cathares ont été brûlés à Béoulaygues (commune Le Passage d'Agen).


      l'Inquisition a prononcé vingt-quatre condamnations au bûcher.


(Agen - Eglise Saint Hilaire)

       Le dernier évêque Cathare d'Agen, Raymond de Castelnau a été le compagnon de Guillaume Bélibaste

. Il a longtemps été considéré comme le détenteur possible du trésor des Cathares.

Il l'aurait transporté en Italie (?).

Il est mort en Espagne en 1316..

     De nos jours, Agen est une ville d'un peu plus de trente mille habitants.

Elle n'a gardé que peu de traces de son passé médiéval., des contructions plus récentes ont remplacé les anciennes.


(Agen - Notre-Dame)

       On peut y voir une maisqon, dite "la maison du Sénéchal" (XIVe).


Elle a de belles fenêtres gothiques.

Il existe quelques parties de quartiers anciens et un musée avec des "collections" du Moyen Age.


(Agen - Musée des Beaux Arts)

Le "seul" vestige de l'époque Cathare est une cathédrale du XIe, la cathédrale Saint Caprais.

Elle a une abside flanquée de trois absidioles du XIIIe où les modillons représentent des têtes d'humains et d'animaux.


(Agen - Vathédrale Saint Caprais)


(Agen - Notre-Dame-du-Chapelet)

 
Repost 0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 00:15


De Tonneins à Casseneuil.

 

      Tandis que la Croisade suivait la vallée du Rhône, une armée s'était formée en Quercy, dirigée par l'Archevêque de Bordeaux, les Comtes de Clermont et d'Auvergne.

      Vers la fin de 1209, elle a mis à sac la ville de Tonneins et tous les habitants furent exécutés jusqu'au dernier.     

     Un massacre incroyable !

                                                   (Photo Internet)


      Il ne reste rien de cette époque, tout est postérieur au XVIIe siècle, parce que Louis XIII, lui aussi fera raser cette ville. 
C'est vraiment beaucoup !

     Une ville rasée,  rayée de la carte de France !

                              


       Les Croisés arrivent à Casseneuil (1209) et ils débutent le siège de cette ville très fortifiée.
 
      Pour des raisons inconnues à ce jour, les Croisés levèrent le siège et partirent.
On raconte que les motifs seraient la discorde entre les religieux et les soldats, les religieux se seraient montrés beaucoup moins tolérants que les hommes de guerre.

Ce qui était fréquent !

                     (Photo Internet - Une vue de nos jours)


      Simon de Montfort après avoir "pris" Marmande, arrive à Casseneuil et entame un nouveau siège de cette place forte tenue par Hugues de Rovignan, le frère de l'archevêque d'Agen.


     Durant sept semaines les catapultes ont bombardé la cité.
Les Croisés les avaient installés sur la colline du Pech Neyrat dont les ruines qui s'y trouvent furent longtemps connues sous le nom de "Château de Montfort".

                                              (Photo Internet - Des fortifications à Casseneuil)

 
     Les assiégés ont donné du fil à retordre aux Croisés qui ont tenté plusieurs fois de lancer un pont roulant pour pouvoir enjamber un très large fossé, mais ce fut échec sur échec.
N'y arrivant pas ils décidèrent de combler ce fossé en s'abritant derrière une "tour roulante".

                                                                           
                                        (Image Internet - Une tour roulante)


     Finalement, après un travail acharné, ils ont franchi ce fossé et ce fut l'assaut final , une fois de l'autre côté du fossé, ils ont pu escalader les murailles avec des échelles.

    Les occupants de la forteresse ont pris la fuite.

Simon de Montfort, à la tête de ses Croisés est entré dans la ville, il l'a incendiée, il a fait dresser un bûcher pour les habitants restés sur place et pour bien terminer son travail (de sauvage) il a fait raser toutes les murailles.

      Ce fut le premier bûcher de la Croisade contre les Albigeois.

                                                                                 
                                       (Photo Internet - L'église de Casseneuil)

   

     
Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 00:15
A Penne d'Agenais.
 

(Photo Internet)

     En 1212, Simon de Montfort entreprend la conquête de l'Agenais.

    Au mois de juin, il va commencer le siège de Penne d'Agenais, une place forte commandée par le Sénéchal de Raymond VI, Hugues d'Alvaro, son gendre.


(Photo Internet - Les ruines du château)

     Comme il était de coutume à cette époque là, le valeureux chevalier fit raser les faubourgs de sa propre cité puis il s'enferma dans son château.


(Photo Internet - Une porte)

     Le siège fut très violent, la catapulte construite sur place n'arrivait pas à détruire les solides murailles.

Des échanges  musclés de flèches, l'utilisation massive de l'artillerie et les assauts répétés se révélaient totalement inutiles.


(Photo Internet - Reproduction exacte d'une catapulte)

     Le siège s'éternisait !

     Les assiégés voulurent faire sortir les enfants, les femmes et les plus faibles, mais tous furent refoulés sans aucune pitié par Simon de Montfort.

    Après deux bons mois de siège, tiraillés par la faim et sans plus une goutte d'eau, les soldats d'Hugues d'Alvaro monnayèrent leur sortie de la forteresse, abandonnant la place contre la vie sauve.

     Simon de Montfort s'est, alors emparé du château et il en fit sa base principale en Agenais.

     Penne d'Agenais est resté très longtemps une place forte.


(Photo Internet - Une porte)

     Le roi de France s'appropria cette forteresse et le Comte de Toulouse a essayé vainement de la récupérer.


Un an après le début des hostilités, il va négocier la paix, signant ainsi sa dernière révolte..


(Photo Internet - Les ruines du château)

     De nos jours, Penne d'Agenais, soigneusement restaurée, attire les touristes avec ses ruelles pavées aux noms pittoresques (Rue Bombecul) et les restes de cette énorme forteresse.


(Photo Internet - La fameuse rue sur une carte postale ancienne)


Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 00:15



Les croisés de Pujols

à

Villeneuve-sur-Lot.


 


      Pujols a conservé l'essentiel de son caractère médiéval.

     Une enceinte avec des portes fortifiées, des demeures médiévales, les tours du château et deux églises.


     La population de Pujols a été déportée (1264) pour édifier la Bastide de Villeneuve-sur-Lot.


(Village de Pujols)


  
   C'était une place forte qui avait trois enceintes.

     C'était aussi un grand centre du Catharisme, c'est la raison pour laquelle son château fort a été démantelé et toute la population déplacée vers une Bastide voisine fondée par Alphonse de Poitiers, nouveau Comte de Toulouse, frère de Louis IX (Saint Louis).


     La prospère et magnifique  Bastide de Villeneuve-sur-Lot doit son existence et sa renommée à la Croisade contre les Albigeois.




(Villeneuve-sur-Lot)


 
    Les Bastides du Sud-Ouest avaient toutes un rôle militaire, politique et économique, mais la priorité c'était avant tout "la lutte contre l'hérésie".


(Villeneuve-sur-Lot)


      Au Sud-Ouest de Villeneuve-sur-Lot, Simon de Montfort s'était accaparé le château de Dolmayrac et un peu peu plus à l'Ouest encore, il a complètement ravagé l'imposant château de la Baronnie de Montpezat dont il ne reste rien.


(Abbaye de Saint Maurin)


      A l'Est d'Agen, à la frontière du Tarn et Garonne,  l'Abbaye Bénédictine de Saint Maurin fondée au XIe siècle a été  détruite lors de la Croisade, il reste un clocher, l'abside, les chapiteaux historiés et le cloître du XIIIe et XIVe



(Musée de l'Abbaye Saint Maurin)


    
  Au Sud de Marmande, la même année, le Mas d'Agenais fut assiégé par les croisés et leur chef.

(Le (Mas d'Agenais)

      On peut y voir des vestiges romans.


(Vestiges romans)

(Vestiges romans)

(Vestiges romans)
Repost 0

-Les Miroirs Du Temps-

  • : Le Miroir du Temps.
  • Le Miroir du Temps.
  • : Histoire de France - Moyen Age - Technologies et sciences - Réflexions philosophiques et autres - Des évènements de la vie actuelle que j'aime, que je n'aime pas qui me font sourire, rire ou me choquent - Et .... quelques souvenirs...
  • Contact

-Viviane-

  • *Viviane*
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié!
 Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié! Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.

ET DEMAIN... ET DEMAIN...

      

- Mardi - Jeudi - Samedi - Dimanche -

      

-Rechercher-

DEMAIN...PEUT-ETRE...

Même "cadre" qu'en haut de cette page... sans aucun doute plus accessible à cet endroit!

 

      

D'autres thèmes divers :

- mardi - jeudi - samedi - dimanche -

      

-Vous Cherchez ???

-SOLIDARITÉ-AMITIÉ-


  
La bougie de l'amitié pour ceux qui souffrent.

MAINS-BOUGIE.jpg


Pour ces petits anges qui n'ont rien demandé .

Cet homme marche, marche, marche...
Il marche pour nos petits anges atteints de la mucoviscidose, pour relier ceux qui souffrent et ceux qui cherchent à les aider.
 Un jour l'amitié demande à l'amour :
"A quoi peux-tu bien servir?"
L'amitié lui répond :
"Je sers à sécher les larmes que tu fais couler!"

Que ce marcheur ne s'arrête jamais...
Jamais... Tant qu'il n'y aura pas une solution.


L'amitié

L'amitié, vue de loin ressemble à un diamant mais, quand on l'approche, c'est une illumination de larmes de joie qui brille dans les yeux de l'autre.

 

-Dernières Publications-

  • L'ORTIE.
    Notre amie l'ortie. On dit que c'est une "mauvaise herbe !" Et pourtant.... Elle contient de la vitamine A, de la vitamine C (7 fois plus que l'orange) et quelques vitamines du groupe B, du fer, du manganèse, de la silice et de la chlorophylle. Grâce...
  • FOIX ET PAMIERS. (09) (2)
    Au Moyen Age : Foix et Pamiers. Rivales?... ou... Complémentaires?.. L'évêque avait décidé de construire l'évêché à Pamiers , jugeant cette ville plus accessible en venant de Toulouse, mais il voulait surtout montrer au Comte de Foix qu'il comptait bien...
  • CITATION DU JOUR.
    Il faut de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre. Paul Eluard.
  • UNE POMME D'EXCEPTION....
    Serait-ce la pomme d'Eve ? Une pomme "extraordinaire" vient d'être retrouvée au Kazakhstan ! Elle résisterait à toutes les maladies et n'aurait pas à subir le 30 (et quelques...) pesticides utilisés pour nos pommes ! Dans la région d'Almaty dans le sud-ouest...
  • UN MONDE NUMÉRIQUE ...
    Les nombres sont-ils magiques ? Nous vivons dans un monde numérique... Au fil des jours, en lisant vos messages et en parcourant vos espaces du web, j'ai très souvent constaté que beaucoup trop se disent fâchés avec les nombres ou avec le calcul ! Ce...
  • CITATION DU JOUR.
    Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui. Erasme
  • L'HUILE DE CACTUS.
    L'huile de cactus. La plus connue est l'huile de figue de Barbarie. Basée dans le désert marocain, la culture du figuier de Barbarie est 100% bio, ce cactus n'ayant besoin que de soleil pour pousser. Au Maroc, les femmes l'utilisent depuis des décennies...
  • LA MONNAIE DE SINGE.
    La monnaie de singe. (Trouvé sur Internet - Un titre ou un bannière.?..) "Payer en monnaie de singe" signifie "ne pas rembourser ce que l'on doit ou payer avec de la fausse monnaie" C'est une expression qui date du Moyen Age. Dans la ville de Paris, pour...
  • CITATION DU JOUR.
    L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Bernard Werber.
  • UN MYSTERE TOMBE du CIEL.
    La météorite de Tcheliabinsk. Le 15 février dernier un bolide a traversé le ciel de l'Oural, une météorite aussitôt répertoriée par l'Union Astronomique Iternationale. Un éclair brillant, une onde de choc et une traînée blanche et double comme pour des...

-AMBIANCE-