Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 00:15

  Saint-Antonin-Noble-Val



(Vue générale de Saint-Antonin-Noble-Val)


      A l'époque de la Croisade, Saint Antonin-Noble-Val s'est soumis sans combat à Simon de Montfort ( 1211), mais à la fin de la même année il rallie le camp de Raymond de Toulouse.

      L'année d'après les Croisés font le siège devant Saint Antonin-Noble-Val.

     Trois barbacanes  sont occupées au cours de combats extrêmement violents.

    On raconte que les assauts ont été menés par des "bourdonniers"  armés de pierres et de bâtons.

     La plupart des habitants se sont enfuis par la rivière et ceux qui ont échappé à la noyade ont été massacrés par l'armée des  croisés.

                                                                                   

   
(une arcade)

    La reddition s'est faite sans conditions.

Simon de Montfort  a renoncé à exécuter tous les villageois.

Il a fait, très consciencieusement piller tout cet endroit, puis il a fait prisonnier le chef de guerre Adémar Jourdain et ses chevaliers (emmenés à Carcassonne).

    Au coeur des gorges de l'Aveyron, Saint Antonin-Noble-Val est une ville fortifiée qui a conservé l'essentiel de son caractère médiéval.
             
                                    


(Une rue)

    Dans les ruelles pittoresques on peut encore voir des maisons du passé (pas forcément de l'époque Cathare), mais il y a un hôtel ancien du XIIe avec un beffroi  et une maison " la maison Bibal"  appelée aussi  "Maison du Roy" où on peut voir deux sculptures du XIIIe siècle.

                                     


(Le beffroi)

    C'est en 1212 que Guillaume de Tulède  a été nommé chanoine de la collégiale de Saint Antonin-Noble-Val.
 
                                        



 
Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 00:15

                                                       

      BRUNIQUEL.

 

 

      (Photo Internet - Le château de Bruniquel)


     
En 1211, Raymond Comte de Toulouse et son frère Beaudoin sont à Bruniquel.

     Raymond VI  envisage un siège puis il repart sans l'avoir fait !

     Beaudoin, un peu déçu, lui demande de délier les chevaliers de Bruniquel de leur serment, de mettre cette place forte et son château sous protection.

     On suppose que tout ne s'est pas passé dans le calme, on ne saura probablement jamais la vérité, toujours est-il que Raymond VI  a cédé et après avoir fait piller soigneusement le château, il est  reparti.

    Et ...

 
    Lorsque Simon de Montfort  arrive, Beaudoin se soumet et rejoint la Croisade.

 
    Le château de Bruniquel est resté  "la capitale" de guerre de Beaudoin de Toulouse durant toute cette période.



(Photo Internet - Une vue générale)

    Au sortir des gorges de l'Aveyron, bâti en à-pic sur la rivière, le château de Bruniquel occupe un site exceptionnel.


(Photo Internet - Dans le village)

   Les vieilles demeures, le beffroi, les murs et les portes fortifiées semblent dominés par cette lourde forteresse.

    Selon Grégoire De Tours, c'est une place forte fondée par la reine Brunehaut au VIe siècle et elle est encore totalement édifiée sur des assises de cette époque.

(Photo Internet - Le donjon - La Tour Brunehaut)


   L'architecture des bâtiments va du XIIe au XVe siècles, le donjon carré (du XIIème)  porte le nom de tour de Brunehaut, la salle dite "salle des chevaliers" est ornée de colonnes de la même époque.

(Photo Internet - Une rue du village)


   
Beaucoup pensent que c'est dans ce château que Guillaume de Tulède a rédigé le premier tiers de "La chanson de la Croisade Albigeoise" qui constitue une des plus importantes sources historiques de cette période.

   Les deux autres tiers sont l'oeuvre d'un clerc toulousain inconnu (anonyme?)  il n'a jamais mentionné son nom.


   Le château de Bruniquel reste avant tout le lieu de la trahison de Beaudouin de Toulouse envers son frère Raymond.

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 00:15


      Montauban 

 

la fidélité à Toulouse.

(Montauban - Les arcades)


   
  Montauban était la capitale du Quercy Blanc et la rivale de Cahors.

     Elle reste une nos plus anciennes bastides , créée vers 1144  par Alphonse Jourdain Comte de Toulouse.

     C'était la patrie du Parfait Bernard de Lamothe, brûlé vif à Toulouse en 1233. 

 
Au Moyen Age on y comptait un grand nombre d'hérétiques et si on en réfère aux écrits de cette époque, il y avait bien plus de Vaudois que de Cathares.



(Montauban - Des manuscrits)

     Guillaume de Tulède, un des auteurs de "La chanson de la Croisade" y vécut en 1211.

     Cette cité était remarqablement fortifiée, elle constituait le pivot de la défense de Toulouse.

     Simon de Montfort avait renoncé à l'attaquer en 1212, il l'a isolée pour l'affaiblir.

     Beaudoin de Toulouse, avait trahi son frère Raymond de Toulouse,  il a été conduit à la prison de Montauban après avoir étéfait prisonnier près de Montcuq.


     Son frère le Comte de Toulouse l'a condamné au châtiment réservé aux traîtres : pendu à un noyer.


    Le lieu de son exécution est marqué d'une croix expiatoire devant l'église Saint Orens.



(Montauban - Eglise saint Orens)

     Ce n'est qu'après la chute du Comte de Toulouse que Simon de Montfort a pu entrer dans cette ville en 1215, mais elle est toujours  restée fidèle à Toulouse et des révoltes, vites réprimées,  grondaient un peu partout.


     En 1218, le soulèvement était imminent. Simon de Montfort a capturé des otages,  menaçant de les exécuter si les montalbanais bougeaient seulement le petit doigt.



     Raymond VI ne pouvait pas rester indifférent devant une telle fidélité, il fit envoyer cinq cents hommes armés.

Ils ont profité de la nuit pour investir la cité,  assiégeant le quartier général des croisés.


     L'adversaire était très bien organisé et les assaillants n'ont pu que prendre la fuite.


     Les réprésailles ont été sévères, la ville a été pillée et incendiée.


     Les montalbanais sont toujours restés toulousains de coeur et en 1220, ils ont réussi à revenir sous la protection du Comte de Toulouse qui donna cette place forte à Raymond-Roger Comte de Foix.

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 00:15

Verdun sur Garonne.


Lincroyable histoire de l'abbaye disparue.

 


      L'Abbaye de Grandselve était la "mère"  de toutes les abbayes cisterciennes du Midi de la France.


("Grandselve l'abbaye retrouvée" - 2006)

      Arnaud-Amaury, le redoutable et cruel légat du Pape, en fut l'abbé durant trois ans.

      Elle était située près de Verdun sur Garonne et elle n'existe plus de nos jours.


     Il ne nous reste qu'un ensemble d'orfèvreries gothiques, des carrelages vernissés, des chapiteaux et d'autres vestiges lapidaires, tous exposés dans l'église de Bouillac.

       Après la chute de Moissac et Castelsarrasin, Simon de Montfort envoya son frère Guy avec Beaudouin de Toulouse conquérir Verdun qui se rendit sans aucune résistance.


 


(Un ouvrage sur la 2ème Révolte des pastoureaux -Image Internet)

       Un siècle après la Croisade...

          ... "La seconde Révolte des Pastoureaux" ...

     Notre pays comptait un peu plus de vingt millions d'habitants, c'était un pays riche, mais les français étaient très pauvres et la famine était installée partout.

     Les plus jeunes et des adultes se rassemblaient en bandes errantes "à la recherche de leur propre  Terre Sainte".

     Environ dix mille errants descendus de Bretagne, de Normandie, de Flandres et d'ailleurs, se dirigeaient vers le Sud. (1320).

      Au bout de quelques temps ils étaient environ cent mille "pastoureaux" à se diriger vers le  Sud-Ouest.

C'étaient des vagabonds et des miséreux qui volaient et pillaient, semant la terreur sur leurs lieux de passage.

      Ils sont passés par le Périgord, la Gascogne, l'Agenais et pour justifier cette folie menée par un groupe de fanatiques et de pervers, ils "ont désigné un ennemi" : les juifs !

          Lectoure et Auvillar ont vu périr une centaine de personnes.

Castelsarrasin environ cent soixante, mais le comble de l'horreur a été atteint à Verdun sur Garonne où ils ont enfermé cinq cents juifs dans la tour du château.

     Ils les ont massacrés ! après avoir épuisé leur réserve de de pierres et de flèches, ils se sont servis d'enfants comme projectiles.

      Les "pastoureaux" ont mis le feu à la porte de la tour et les assiégés ont préféré s'égorger entre eux plutôt que d'être faits prisonniers.

      Cette révolte des "pastoureaux" est appelée la seconde parce qu'il y en a eu "une première" révolte lors de la septième Croisade.

Des paysans  armés de façon rudimentaire, ont pris la Croix  pour protester contre l'injustice divine.

Ils ont tout d'abord été reçus par Blanche de Castille, puis leur mouvement est devenu impopulaire et combattu.


(Première révolte des pastoureaux - Image Internet)

      "Les pastoureaux" parce que c'étaient des paysans et que "pastoureau"="berger".

     Verdun est devenue une propriété de Simon de Montfort  en 1212.

     La construction de l'église que nous voyons actuellement a commencé en 1216.




VERDUN-GARONNE.jpg
(Photo Internet)

      Par l'annexion du Comté de Toulouse à la couronne, Verdun sur Garonne est entré dans le patrimoine français par la volonté de Philippe III le Hardi.

'VERDUNSURGARONNE.jpg
(Photo Internet)


     De nos jours, Verdun sur Garonne, au Sud de Montauban est un village calme et agréable qui a conservé beaucoup de son caractère médiéval : le quartier de la Bastide et la Tour de l'horloge (XIIIe).



(Une rue de Verdun sur Garonne - Image Internet)
Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 00:15

(Ce texte contient des "gestes" très violents. Ils ne sont pas inventés. Ils ont ont vraiment eu lieu au Moyen Age, durant la Croisade. J'hésite toujours à relater de tels faits, mais il  y a encore pire. Je suis résolument contre la violence avec surenchère, une violence entraine une autre violence encore plus violente et encore et encore ... L'escalade où les humains perdent leur âme et dévalent les pentes de la déchéance..) 

     ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


   En 1209, une armée conduite par Guillaume de Cardailhac, évêque de Cahors a saccagé la Bastide de Puy-Laroque.

   Simon de Montfort a détruit Montdenard dont le seigneur avait été capturé par Beaudoin de Toulouse.

   La forteresse vide a été rasée par les Croisés.

  (Photo Internet - (L'église de Caussade)

                                    


   L'Inquisition y a allumé le dernier bûcher du Quercy en 1312, en brûlant trois femmes "classées relapses" à Monclar, après le suicide à Marnhac, du parfait Sanche Mercadier.
 
l'Abbaye clunisienne de Moissac jouissait d'un grand rayonnement artistique et sprituel sur tout le Sud de la France et de la Catalogne.

   En 1212, Raymond de Toulouse a occupé la ville avec son armée et l'abbé dépossédé de ses biens a rejoint la Croisade.
La même année, trois cents routiers toulousains sont venus en renfort pour défendre Moissac, une des trois places fortes avec Castelsarrasin et Montauban, verouillant ainsi le Nord de Toulouse.

 (Photo Internet - L'église de Moissac)

                                    


   Moissac n'était protégée que par une palissade, Simon de Montfort a bombardé la ville pendant que les routiers tenaient toutes les sorties refoulant les Croisés.

   ***Le neveu de l'archevêque de Reims fut fait prisonnier, massacré et dépecé. Des catapultes ont envoyé les morceaux de son corps dans le camp des Croisés.

  Simon de Montfort reçut des renforts et il put se préparer à donner l'assaut.
Il se mit à l'abri d'une "chatte" (un abri sur roues).
Il a fait combler le fossé pour lever un plan oncliné à hauteur des palissades.
   Les moissagais réussirent à enflammer la "chatte", blessant Simon de Montfort et tuant son cheval.

   C'était déjà trop tard, les Croisés avaient dépassé les palissades et les hérétiques se sont repliés derrière les murailles de la cité où les catapultes eurent vite fait d'ouvrir une brèche.

   Tout était joué et pourtant les moissagais ont eu le cran de parlementer.  Ils ont obtenu la vie sauve contre une rançon et la livraison des trois cents routiers qui furent massacrés par les Croisés*.

   Simon de Montfort entra dans la ville qu'il pilla entièrement ainsi que l'Abbaye et dévastant au passage le magnifique monastère.

  (Photo Internet - (Le monastère)

                                      


   Après cette période violente Moissac a connu les affres de l'Inquisition.

   Les Inquisiteurs Guillaume Arnaud et  Pierre Stella firent brûler au moins deux cents Cathares, un des plus grands holocaustes de l'Occitanie.

   La foi Cathare était forte et bien ancrée dans ces terres puisque sept ans plus tard l'Inquisition a élevé encore un bûcher pour quatre-vingt-quinze hérétiques

   (Photo Internet  - Détail du monastère)

                                       

Repost 0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 00:15



                  A l'aller Caylus

 

et au retour

 

Laguépie !



(Caylus-Le rocher)

      Simon de Montfort se dirigeait vers Rocamadour depuis déjà quelques temps.

Il traversait beaucoup de places fortifiées dont il s'emparait au passage.

     En 1211,  il prend possesion de la cité de Caylus qui ne résiste pas, sans aucun doute pour éviter l'affrontement meurtrier parce qu'elle a rejoint très peu de temps après les troupes du Comte de Toulouse.

    Il n'y eut aucune résistance et pourtant le chef des Croisés a incendié tous les faubourgs de Caylus avant de s'emparer de la ville elle-même.

     Ce château est mentionné dans les archives pour la première fois au XIIe  comme étant la propriété des Montpezat et des Villemur.
     Plus tard,  Raymond VI l'a légué  à son fils naturel.

     Après être  passé de main en main au cours des années qui suivirent  il est devenu la propriété de Philippe le Bel, roi de France.


(Caylus)    

     Caylus est alors devenue le lieu principal de résidence pour Simon de Montfort en Quercy.

     De nos jours c'est un petit village médiéval qui a conservé un donjon du XIIe, une halle du XIVe, une "maison des loups" avec des gargouilles à l'effigie de cet animal  et une église du XIVe  (Saint Jean Baptiste) avec un clocher et des vitraux du XVe.


(Détail de la halle)

(Image ancienne de la maison des loups)

(La maison des loups)
(Détails de la maison des loups)
(Cette maison des loups semble ne pas avoir appartenue aux Templiers contrairement à la Chapelle et à l'église Saint Jean Baptiste)




¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤



( Laguépie)

    Lorsque Simon de Montfort est revenu chez lui (1212) sa route a croisé le petit village de Laguépie.

Il l'a trouvé abandonné par toute la population et malgré cela, il l'a fait brûler.


(L'église de Laguépie)

       Au Moyen Age le Pont de Laguépie détenait un passage stratégique sur l'axe "Albi/Villefranche de Rouergue".

 
       De nos jours c'est un des plus anciens ponts de la région, avec ses arches inégales, environ cinquante-sept mètres de long, construit en plein cintre, mais il est étroit et d'accès difficile.


(Le Pont de Laguépie - Carte postale ancienne)


(Le pont de Laguépie)

      Ce pont était contrôlé par une porte  gardée par une tour.

Ces constructions ont disparu ou ont été modifiées en fonction des crues, de l'usure ou des nécessités crées par les diverses époques.

      On ne connaît pas (pour le moment) la date de la première construction, mais dans les archives il est fait mention des réparations et de ses fonctions de passage pour la circulation du blé et du vin albigeois.

    De nos jours, les ruines de son château (XIIe/XVIIe) se dressent sur une rive du Viaur .

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 00:15

 


(Castelsarrasin - Maison à colombages - Photo Internet))


        Castelsarrasin était une cité résolument Cathare  et une des plus importantes  places fortes qui détenait l'accès Nord de Toulouse.


(Castelsarrasin - Un pigeonnier - Photo Internet)

        Entre 1204 et 1206 la présence de parfaits  dans cette ville était connue de tous.

       A la demande de la population de Castelsarrasin qui redoutait un massacre, Guiraud de Pépieux quitta la ville et les bourgeois se sont soumis à Simon de Montfort  qui offert cette place forte à Guillaume de Contres.

             Environ quinze ans plus tard, Raymond VII a voulu reconquérir Castelsarrasin et il en fit le siège.

       Très rapidement la ville a été prise, mais la garnison de défense s'était réfugiée dans le donjon et refusait de se rendre.

       Le cousin de Louis VIII, Humbert de Beaujeu a attaqué à revers  avec 600 soldats, assisté par l'archevêque de Narbonne et des évêques de Toulouse.

(Castelsarrasin - Hotel de ville - Photo Internet)


       Situation sans doute jamais vue !

       Les croisés assiégeaient la ville où se trouvait Raymond VII qui, lui-même assiégeait des croisés dans donjon du château de Castelsarrasin.

       Ces sièges multiples auraient pu durer longtemps, mais Humbert de Beaujeu décida d'abandonner et "les assiégés du donjon" se rendirent en réclamant la vie sauve.

      Raymond VII reconquit cette place forte et la donna au Périgourdin Bernard de Cazenac.

     De nos jours Castelsarrasin n'a gardé que très peu de traces de son passé médiéval, mais on peut y voir l'église Saint Sauveur qui date du XIIIe siècle.


(Castelsarrasin - Eglise Saint Sauveur- Photo Internet)



Repost 0

-Les Miroirs Du Temps-

  • : Le Miroir du Temps.
  • Le Miroir du Temps.
  • : Histoire de France - Moyen Age - Technologies et sciences - Réflexions philosophiques et autres - Des évènements de la vie actuelle que j'aime, que je n'aime pas qui me font sourire, rire ou me choquent - Et .... quelques souvenirs...
  • Contact

-Viviane-

  • *Viviane*
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié!
 Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié! Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.

ET DEMAIN... ET DEMAIN...

      

- Mardi - Jeudi - Samedi - Dimanche -

      

-Rechercher-

DEMAIN...PEUT-ETRE...

Même "cadre" qu'en haut de cette page... sans aucun doute plus accessible à cet endroit!

 

      

D'autres thèmes divers :

- mardi - jeudi - samedi - dimanche -

      

-Vous Cherchez ???

-SOLIDARITÉ-AMITIÉ-


  
La bougie de l'amitié pour ceux qui souffrent.

MAINS-BOUGIE.jpg


Pour ces petits anges qui n'ont rien demandé .

Cet homme marche, marche, marche...
Il marche pour nos petits anges atteints de la mucoviscidose, pour relier ceux qui souffrent et ceux qui cherchent à les aider.
 Un jour l'amitié demande à l'amour :
"A quoi peux-tu bien servir?"
L'amitié lui répond :
"Je sers à sécher les larmes que tu fais couler!"

Que ce marcheur ne s'arrête jamais...
Jamais... Tant qu'il n'y aura pas une solution.


L'amitié

L'amitié, vue de loin ressemble à un diamant mais, quand on l'approche, c'est une illumination de larmes de joie qui brille dans les yeux de l'autre.

 

-Dernières Publications-

  • L'ORTIE.
    Notre amie l'ortie. On dit que c'est une "mauvaise herbe !" Et pourtant.... Elle contient de la vitamine A, de la vitamine C (7 fois plus que l'orange) et quelques vitamines du groupe B, du fer, du manganèse, de la silice et de la chlorophylle. Grâce...
  • FOIX ET PAMIERS. (09) (2)
    Au Moyen Age : Foix et Pamiers. Rivales?... ou... Complémentaires?.. L'évêque avait décidé de construire l'évêché à Pamiers , jugeant cette ville plus accessible en venant de Toulouse, mais il voulait surtout montrer au Comte de Foix qu'il comptait bien...
  • CITATION DU JOUR.
    Il faut de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre. Paul Eluard.
  • UNE POMME D'EXCEPTION....
    Serait-ce la pomme d'Eve ? Une pomme "extraordinaire" vient d'être retrouvée au Kazakhstan ! Elle résisterait à toutes les maladies et n'aurait pas à subir le 30 (et quelques...) pesticides utilisés pour nos pommes ! Dans la région d'Almaty dans le sud-ouest...
  • UN MONDE NUMÉRIQUE ...
    Les nombres sont-ils magiques ? Nous vivons dans un monde numérique... Au fil des jours, en lisant vos messages et en parcourant vos espaces du web, j'ai très souvent constaté que beaucoup trop se disent fâchés avec les nombres ou avec le calcul ! Ce...
  • CITATION DU JOUR.
    Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui. Erasme
  • L'HUILE DE CACTUS.
    L'huile de cactus. La plus connue est l'huile de figue de Barbarie. Basée dans le désert marocain, la culture du figuier de Barbarie est 100% bio, ce cactus n'ayant besoin que de soleil pour pousser. Au Maroc, les femmes l'utilisent depuis des décennies...
  • LA MONNAIE DE SINGE.
    La monnaie de singe. (Trouvé sur Internet - Un titre ou un bannière.?..) "Payer en monnaie de singe" signifie "ne pas rembourser ce que l'on doit ou payer avec de la fausse monnaie" C'est une expression qui date du Moyen Age. Dans la ville de Paris, pour...
  • CITATION DU JOUR.
    L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Bernard Werber.
  • UN MYSTERE TOMBE du CIEL.
    La météorite de Tcheliabinsk. Le 15 février dernier un bolide a traversé le ciel de l'Oural, une météorite aussitôt répertoriée par l'Union Astronomique Iternationale. Un éclair brillant, une onde de choc et une traînée blanche et double comme pour des...

-AMBIANCE-