Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 00:15




 Les Comètes (2) 


La rencontre entre une sonde et une comète ne peut se faire qu'à proximité du plan écliptique ou même mieux à proximité des noeuds de l'orbite de la comète, sur les points de sa trajectoire interférant avec le plan de l'orbite terrestre.


(Rencontre d'une sonde et d'une comète - Images Internet)

Il y a une cinquantaine d'année on avait répertorié une douzaine de comètes pouvant être atteinte par un tir, mais la science et la technique ont progressé très très vite.

Lors de son passage , une comète perd ses poussières qui forment un nuage sur son orbite et la terre dans son mouvement orbital va traverser par moment ce nuage et on assiste alors à une pluie d'étoiles filantes.


(Structure de la comète - Internet)

Les étoiles filantes semblent toujours venir de la même direction dans le ciel, on appelle cette trajectoire "le Radiant" du nom de la constellation d'où semblent provenir.

Ces petites météorites surgissent d'un tunnel rectiligne et quand elles atteignent notre haute atmosphère, il se produit de la chaleur et on voit une trace lumineuse.



(La comète Ikeya - Images Internet)

Les étoiles filantes sont associées aux comètes et il arrive même qu'elles les "réensemencent"  lors d'un passage.
Celles  qui viennent des Perséides sont associées à la comète de Swift-Tuttle.


(La comète de Halley en 1986)

On a retrouvé des traces d'observation de comètes dans la Chine ancienne et sur des tablettes babylonniennes, mais pour prouver leur vraie nature et leur periodicité.
Il a fallu attendre les travaux de Halley à la fin du 17ème siècle.

En 1705, Halley a prouvé que les comètes de 1531, 1607 et 1682 était une seule et même comète et il avait prévu qu'elle reviendrait en 1758.



(La comète de Hale-Bopp - Images internet)

Tycho Braé a prouvé que les comètes n'étaient pas des phénomènes sublunaires comme on le croyait depuis toujours.

Actuellement on compte plusieurs missions vers les comètes.

En voici quelques unes :

- En 1985 : -La sonde européennes Giotto  a approché la comète de Halley à moins de 50km
                 - Encore vers la comètre de Halley 2 sondes japonaises, Sakigate et Suissei
             - Et aussi 2 sondes soviétiques Vega 1 et Vega2 qui ont pris des clichés de cette comète.

- En 2001 : - Deep Space (USA) est allée vers  la comète 19P/Borelly, où a été trouvé du brownleeite, un minéral inconnu.

- En 2004 : - Stardust (USA) a récolté et ramené des poussières de la comète Wild2

- En 2005 : - Deep Impact (USA) a atteint la comète Tempel1
             - Rosetta (européenne) a été lancée vers la comète 67p/Churyumov-Gerasimenko, elle arrivera en 2014.

Et SOHO, spécialement conçue pour étudier le Soleil a permis de découvrir que les comètes "finissait" leur vie en "tombant" vers le Soleil.


(Les deux queues des comètes - Images Internet)


 En ce moment nos connaissances actuelles sont loin d'être complètes.

Un court résumé:

Une comète est un astéroïde  de forme irrégulière d'une dizaine de km de diamètre et constitué de glace et de poussières.

A l'origine, elles étaient perçues comme  un halo lumineux et elles étaient considérées de bonne ou de mauvaise augure, suivant la période et son aspect.

Elles ne deviennent visibles que lorsqu'elles  se rapprochent du Soleil parce que l'astre solaire provoque des émissions de gaz et y réfléchit sa lumière.

Les prélèvements faits sur Wild2 contiennent de l'olivine, un matériau synthétisé à de très hautes températures  1300K.

Les noyaux se formeraient à proximité du Soleil et seraient éjectés ensuite vers le nuage d'Oort.

La récupération in situ n'est pas le seul moyen de faire provision des matières stellaires.

Au moment où la Terre traverse des nuages de poussières cométaires, la NASA envoie des avions spéciaux récupérer de ces poussières à très haute altitude.
Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 00:15



  Les comètes (1)

 
(Plusieurs comètes - Internet)



Les comètes ont beaucoup influencé l'imagination de nos ancêtres, elles ont souvent été la cause de peurs véritables et de frayeurs ridicules.

Elles font partie de la grande famille de notre ciel solaire, elles se distinguent des autres objets célestes par leurs orbites allongées, leurs aspects nébuleux et leurs longues queues.

En astronomie, une comète est un astre brillant :

"comète" vient du grec "komêtês"= "chevelu"

On connaît plus de deux mille comètes.

Elles se composent d'un noyau brillant, formé d'eau, de glace, de carbone et de dioxyde de carbone.

La queue est une sorte de "traînée" lumineuse et la nébulosité qui entoure le noyau s'appelle la chevelure ou coma.


(Description d'une comète - Internet)

Par leur longue queue et leur longues queues sont un magnifique spectacle au-dessus de nos têtes.

Cette traînée est de longueur variable, souvent de plusieurs kilomètres, elle se forme presque toujours quand la comète s'apporoche du Soleil et presque toujours après avoir traversé l'orbite de Mars.


Toutes les comètes n'ont pas un nom comme la comète de Halley ou de Encke... elles ont des appellations diverses ou plus simplement une date, on parle de la comète de 1843, inoubliable et caractéristique avec sa queue d'environ trois cent millions de km.

On remarque un fait qui peut paraître curieux, la queue est toujours opposée au soleil, ce qui s'explique scientifiquement par un phénomène de répulsion.

Lowell disait " qu'une comète est une poche remplie de vide".

La queue d'une comète ne pèserait pas plus que l'air contenu dans une boîte d'allumettes.
 
En fait il y a deux queues distinctes et visibles, une rectiligne opposée au Soleil et une autre plus large faite de poussières poussées par la pression des radiations solaires.
 
Si la Terre heurtait la queue d'une comète, il n'y aurait aucun danger, pas plus que si elle heurtait le noyau, il y aurait seulement une grande pluie d'étoiles filantes à cause des météorites qui se disperseraient.

Les savants disent que ce noyau est "une boule de neige sale"

La comète de Shoemaker-Lévy a percuté Jupiter en 1994.

Les éléments orbitaux de ces objets ne sont jamais vraiment définitifs.

Certaines comètes se perdent dans l'espace, certaines ont une vie relativement courte, d'autres disparaissent pour revenir plus tard, d'autres ne reviennent jamais.

Les comètes dont la durée de vie est supérieure à deux cents ans sont supposées venir du Nuage d'Oort et celles dont la période est inférieure à deux cents ans sont supposées venir de la ceinture de Kuiper.

Comment peut-il y avoir autant de comètes ?


(Formation des comètes - internet)

Il y a un peu moins d'un demi-siècle, Whipple pensait que la "provision" de comètes était énorme et s'étendait jusqu'à proximité des étoiles les plus proches.

Le professeur J. Oort de Leyde pensait que les comètes étaient comme dans un état d'hibernation, en inactivité, congelées et rassemblées en essaim.

Si une objet céleste venait à traverser cet essaim de comètes, rien ne changerait vraiment, rien ne serait détruit, tout resterait en place...

Possible  que certaines d'entre elles se détacheraient de l'essaim et seraient poussées dans le champ de gravitation du système solaire.

Elles sortiraient de leur léthargie, se désintègreraient en gaz et en particules météoritiques et se mettraient à tourner autour du Soleil.


(Explications - Internet)

Les essaims d'étoiles filantes ont pour jolis noms : les Géminides, les Orionides, les Perséides et sont intimement liées et associées aux comètes.

Les comètes ont été étudiées tout autant que les planètes, la Lune, Mars ... et tous les objets du système solaire.
 
Mais pour les connaître vraiment, il a fallu les atteindre avec des engins envoyés à leur rencontre.
 
Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 00:15





 Meteor Crater Arizona 




(Une vue du cratère - Internet)

Parmi les cratères laissés par de grosses météorites, le plus caractéristique c'est celui de l'Arizona, entre Winslow et Flagstaff : "le Meteor Crater Arizona"




(Le cratère vu de l'espace - Internet)

Daniel Moreau Barringer a suggéré, au début du XXème siècle que ce cratère avait pu être fait par une météorite.

Il a alors, acheté tous les terrains.

Il savait qu'il avait raison.

Les scientifiques ont refusé toutes les constatations qu'il apportait.

A cette éppoque là, les phénomènes de collision étaient mal connus...

C'est seulement en 1960 que Shoemaker a apporté une preuve irréfutable en trouvant des petits morceaux de coésite, de stishovite, de silice et de quartz, tous d'origines bien particulières et bien définies.





(Moitié dessin et moitié photo - Internet)


(Dessin seul - Internet)

Ce cratère est presque circulaire.

Il s'est formé, il y a environ 50 000 ans.

L'objet céleste devait être une météorite ferreuse, très riche en fer et en nickel.
Elle est entrée en collision suivant un angle de 80° environ.

L'énergie dégagée devait être proche d'une explosion thermonucléaire, 150 fois plus puissante que celle d'Hiroshima.
 
La chaleur et le souffle ont sans doute détruit toute forme de vie sur plusieurs kilomètres.

Barringer pensait trouver des débris rapidement sur place, il a même creusé un puits de 419 mètres de profondeur.

Il ne pôuvait pas savoir que la météorite avait été "vaporisée" au moment de son impact sur la terre et que des fragments de fer et de nickel de la taille d'une petite bille (pour les plus gros) avaient été projetés à plus de 260km.

De nos jours Meteor Crater Arizona est une attraction touristique avec un accès payant.

Dans les années 60, ce fut un terrain d'entraînement pour les astronautes qui devaient se rendre sur Lune.

Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 00:15





 Tungunska 

Météorite ou Comète ?



(Pour situer)


Le 30 juin 1908 en Sibérie, les habitants de la région de Tunguska ont vu une masse plus brillante que le Soleil, se précipiter vers le sol.

La secousse a été enregistrée par les sismographes voisins.
Elle a provoqué un gigantesque incendie, de la cendre etde la poussière "ont flotté" durant plusieurs jours dans l'atmosphère jusqu'à une hauteur d'au moins 80 km.

Le point d'impact se situait dans une région difficile d'accès, ce qui n'explique tout de même pas pourquoi la première expédition n'est arrivée sur place qu'en 1927 !

Les savants ont alors (1927) constaté que la forêt était carbonisée sur une quarantaine de kilomètres, que les arbres étaient déracinés et disposés en éventail tout autour du marais...
 


(Une des premières photos - très connue)

Les constatations faites, ils sont repartis !

Il n'y avait pas de cratère !

Pas de cratère ! pas de météorite !

Affligeant de simplicité.

Certains savants avançaient même que l'absence de cratère était normale parce que le point de chute se trouvait dans un endroit  relativement sec et  recouvert de tourbe.

Le sol n'était pas vraiment gelé...

Possible ?

Ou pas possible ?

Les eaux auraient envahi le lieu de l'impact et la végétation aurait "repris le dessus", masquant "le tout" aux regards !
 


(Deux photos pour pouvoir faire une comparaison)

En 1958, un russe, le professeur/géologue Florensky a conclu que c'était une comète !

En 1961, le docteur Zolotow a repéré quelques signes de radioactivité et... pour lui c'était une explosion nucléaire !

Bienvenue au pays du "n'importe quoi" !
 


(une photo ancienne, pas des plus anciennes)

Plus tard, ces deux savants (Florensky et Zolotow) sont revenus en Sibérie, mais ensemble cette fois et ils ont fait un rapport commun où ils sont tombés d'accord pour dire que c'était "une petite comète" d'un millier de tonnes.

Ils sont d'accord ?

... Mais ...

Il y a sans doute une raison pour qu'ils soient d'accord...  et cette entente soulève bien plus de questions qu'elle ne donne de réponses...
 

Il est un peu normal de se demander pourquoi les astronomes qui surveillent jalousement le ciel n'ont pas repéré "avant" cette soit-disant comète ? Une comète est repérable et prévisible !

Et bien entendu...

Ils ont une explication :
"L'orbite de la comète devait être totalement à côté du Soleil et ce n'était pas décelable !"

J'avais un professeur qui aurait dit : "bonjour messieurs "réponse-à-tout"!

De nos jours on en est au même point ! aucune avancée ! 


(De nos jours...)

Météorite ou Comète?

Saura-t-on un jour?

Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 00:15
Traquer les météorites.



Un peu avant les années 70, la NASA a mis en place un projet pour surveiller, repérer et étudier les météorites.

Il s'agissait dans un premier temps de :
-  prévoir le point d'impact
-  mesurer la vitesse et la luminosité
-  calculer l'orbite

Ils ont alors conçu EXPLORER16, un satellite artificiel capable de faire tous ces relevés.

Il tombe environ 3000 météorites, de moins d'un kg, chaque jour, sur notre planète, la plupart échouent dans les mers et les océans.
 


(Simulation de la chute d'une météorite chutant sur la Terre - Internet-)


Il est arrivé que des météorites de très grandes dimensions percutent notre planète-terre.

Les plus connus sont :

- En Arizona, le Meteor Crater Arizona (environ 50 000 ans).


(Une vue du cratère d'Arizona - Internet-)


- A Tungunska, en Sibérie en 1908,  après bien des recherches, pas toujours très bien menées, on ne sait pas encore si c'est une comète ou une météorite  qui a percuté notre planète.



(Une vue de Tungunska - Internet-)


- A Sikhote-Alin,  (Sibérie) en 1947, une météorite a suscité bien des discussions parce que des savants de renommée mondiale ont fait des "annonces" sans prendre le temps de faire toutes les vérifications nécessaires.



(Le cratère de Sikhote-Alin - Internet-)

Et pour terminer...

- A Irkoutsk, à Bodaibo, en 2002.

Et d'autres encore...


Il n'y a pas si longtemps, j'ai lu dans une revue scientifique qu'une météorite était tombée sur le département du Cher.
Elle aurait "survolé" le Vaucluse et Lyon, mais ... aucune trace sur le sol n'a encore été retrouvée.

      Et aussi qu'un Airbus 340 avait frôlé des objets incandescents dans le ciel de la Nouvelle-Zélande.


Une chute de météorites est un phénomène naturel, fréquent et imprévisible.

Lers médias se font le relais de ces phénomènes et pour faire sensation, des termes inadéquats sont employés.

Lorsque la dernière météorite a été repérée, un journaliste (au JT) l'a qualifiée de "cadeau du ciel".
A mon (humble)  avis, si cet objet était tombé sur sa propre maison, je crois bien qu'il n'utiliserait pas ces mots !

  A vouloir "faire de l'épate", les médias poussent les humains à donner un sens presque "magique" à des éléments normaux.


Les chasseurs de météorites sont à l'affût de ces occasions, ils recherchent le plus petit éclat.

Il existe même une bourse  pour ces minéraux.



(Une carte recueillie sur un forum de "chasseurs de météorites - internet-)


Dernièrement, en relisant quelques cours d'il y a ...
J'ai retrouvé des notes (succintes) sur le mathématicien Tchebotarev* qui avait soutenu des théories appuyées par des calculs très modernes pour son époque.

Il aurait voulu que les scientifiques admettent que les frontières de l'Univers allaient bien au-delà de ce que notre imagination pouvait laisser supposer à ce moment-là. (c'était trop tôt !)

Il affirmait, calculs (vérifiés et justes) à l'appui, que d'autres planètes existaient bien plus loin que Pluton et que les comètes "tombaient" dans l'espace où régnait le Soleil, sous l'effet de son attraction et qu'elles devaient avoir une période de révolution complète qui devait se compter en millions d'années et plus...

Il avait raison...
 
Pourquoi ne parle-t-on plus de lui ?


*Tchebotarev Nicolaï  (1894/1947) né à Kemenets-Podolsk

Il a étudié les mathématiques à Kiev et il a enseigné à Odessa et à Kazan.

Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:15





(Un gros météore - Images de la NASA)




Dans notre ciel, nous sommes souvent surpris par un trait brillant, une raie de lumière qui ne durent que quelques secondes ou même moins...
 
Des millions de petites particules pénètrent dans notre atmosphère terrestre.
 
Elles sont de tailles variables.

On les appelle "les météorites"
"météorite" peut s'employer au féminin ou au masculin.

Il y a souvent bien des confusions entre les météores et les météorites.

Les météores, au sens le plus large du terme, sont les phénomènes qui ont lieu dans l'atmosphère terrestre, aussi bien le brouillard que la pluie ou l'arc-en-ciel et dans un sens plus restreint c'est l'effet lumineux produit par la combustion d'un corps rocheux ou d'une simple poussière en provenance de l'espae, on parle alors d'étoile filante.

Dans l'espace interplanétaire circulent des rochers de petites dimensions appelés météoroïdes.

Ce sont le plus souvent des fragments d'astéroïdes, des "restes" de comètes en cours de désintégration, des fragments arrachés à la surface de la Lune, de Mars ou divers autres objets célestes.

Certains de ces météoroïdes peuvent se consumer totalement en entrant dans l'atmosphère, sous l'effet de la pression et d'autres viennent à la rencontre de la Terre.
 
Ils prennent alors le nom de météorites, d'aérolithes, de chondrites, d'achondrites, de sidérites, de sidérolithes...

La chute d'un seul météoroïde peut donner des dizaines, même des centaines de météorites
 


(Météorite provenant de la planète Mars - Récoltée en Afrique du Nord)

La plupart des météorites sont constitués de silicates et ils ont beaucoup de similitudes avec les rochers terrestres, ils portent  les noms que je viens de donner.

Les aérolithes ressemblent aux pierres terrestres (9 météorites sur 10 sont pierreuses)
 
Parmi les aérolithes on distingue les chondrites et
les achondrites.

(Achondrite - Récoltée au Colorado)


Les chondrites ordinaires sont riches en olivine et en bronzite, métaux libres moyennement oxydés.



(Chondrite)

Les chondrites carbonacées contiennent des métaux plus oxydés avec du carbone en proportions notables.
On y trouve aussi du calcium et de l'aluminium.



(Chondrite carbonnacée)

Les sidérolithes ne sont pas nombreuses, elles contiennent en proportions à peu près équivalentes, des silicates et d'autres métaux.


(Sidérolithe - Trouvée sur Géowiki)

Les sidérites (environ 5% des chutes) sont composées essentiellement de fer et d'un peu de nickel, ces sont des météorites métalliques.

Ces compositions très particulières sont bien connues des savants.
 
Elles permettent de récupérer des données sur "la vie" dans l'univers car elles sont supposées contenir des traces de micro-organismes.
Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 00:15

 

 Un-groupe-de-huit-experts-de-la-Meteoritical-Society-a-anal.jpg

Un groupe de 8 experts de la Meteotical Society a analysé pendant plus d'un mois des fragments de cette météorite et conclu qu'elle provenait bien de la planète rouge. (photo d'illustration) Reuters    

 


C'est certain ! elle vient de Mars !  en janvier dernier, après un long travail, les experts ont confirmé et publié l'origine de cette météorite de 7 kg.
Elle devient  ainsi la plus chère du marché, son prix irait de 10 à 20 fois celui de l'or.   

Une météorite rare de 7 kg, dont la chute a été observée au Maroc l'été dernier, vient de Mars, confirment des experts qui qualifient la découverte de précieuse tant pour la science que pour les courtiers de ces objets célestes.

Un groupe de 8 experts de la Meteoritical Society, instance scientifique internationale de référence, a analysé pendant plus d'un mois des fragments de cette météorite et conclu qu'elle provenait bien de la planète rouge, a précisé Carl Agee, directeur de l'Institute of Meteoritics à l'Université du Nouveau Mexique (sud-ouest des Etats-Unis). 

 
"Cette découverte est d'une énorme importance en raison de la qualité de la météorite", qui n'a pas été contaminée par un long séjour sur notre planète avant d'être découverte, a-t-il expliqué.

La rareté de cette roche martienne, baptisée Tissint, réside dans le fait qu'elle est la cinquième dans les annales dont la chute a été observée par des témoins, a souligné Carl Agee, dont l'institut vient d'en acquérir un morceau de 108 grammes. 


"L'une des plus chères sur le marché"


Les morceaux de la météorite, dont le poids varie d'un à 987 grammes, ont été retrouvés éparpillés, fin 2011, par des nomades qui les ont vendus à des courtiers.

Ces derniers les ont revendus à des collectionneurs privés et des musées du monde entier à des prix variant de 500 à 1 000 dollars le gramme, selon Carl Agee.

La valeur de cette météorite est ainsi de 10 à 20 fois supérieure à celle de l'or, dont le gramme s'échange à environ 56 dollars.


Carl Agee a souligné que des météorites venant de Mars, tombant sur la Terre, ne sont observés que tous les 50 ans en moyenne, la dernière fois en 1962 au Nigeria et la première fois en France en 1815 près du village de Chassigny (Haute-Marne).

Cette météorite est "probablement l'une des plus chères sur le marché", selon lui.

Au total, une centaine de météorites d'origine martienne ont été retrouvées à ce jour.


Double bang supersonique 


Cette météorite provient de débris qui ont résulté de l'impact, dans le passé, d'un astéroïde qui s'est écrasé sur Mars.

Ces débris peuvent voyager dans l'espace pendant des millions d'années avant de se retrouver sur la Terre.


Selon le rapport de la Meteoritical Society, "le 18 juillet, vers deux heures du matin, une boule de feu a été observée par plusieurs personnes dans la région de la vallée d'Oued Drâa à l'est de Tata au Maroc".

"Un des témoins oculaires, Aznid Lhou, a dit que cette boule était d'abord de couleur jaune avant de tourner au vert, éclairant toute la région et se brisant apparemment en deux morceaux".

Ces témoins ont également indiqué qu'un "double bang supersonique" avait retenti. 

 

Article issu des médias : Le Vif.be, avec L'Express.fr

 

EN NAMIBIE

Repost 0
Published by *Viviane* - dans METEORITES ET COMETES
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 00:15

 EN-NAMIBIE.jpg

 

      Un objet construit dans un alliage métallique connu est tombé en Namibie (le mois dernier), il provient sans doute d'un satellite russe.


La NASA et l'ESA mènent l'enquête.


Cet objet  a surpris les habitants d'un petit village de Namibie à 750 kilomètres de la capitale (Windhoek)


Cette boule de métal, encore non-identifiée,  a un diamètre de 35 cm et une profondeur de 33 cm, elle est restée intacte malgré la violence du choc.


La police scientifique a confirmé qu'elle était creuse et ne présentait aucun danger.


Selon toute vraisemblance, c'est un fragment d'engin spatial, elle est constituée de deux demi-sphères.


Les agences spatiales américaines et européennes tentent de découvrir la nature et l'origine de cet engin.


De nombreuses météorites s'écrasent au sol régulièrement et l'espace est rempli de déchets d'engins spatiaux qui viennent se désintégrer dans l'atmosphère.


Par contre, il est rare que des débris aussi gros arrivent intacts et encore plus rare qu'on en retrouve la trace au sol.


Les deux-tiers des morceaux retombent dans les mers et les océans, le reste s'écrasent dans des zones désertiques.


Environ 22 000 déchets spatiaux de plus de 10cm ont été recensés et pour qu'un objet de cette taille résiste à sa rentrée dans l'atmosphère, il faut qu'il soit très solide.


Des analyses sont en cours pour savoir s'il s'agit d'un débris d'un engin russe, tout les morceaux de cette taille sont répertoriés et suivis.


Il y a un site qui classe ces objets par l'origine, la taille, le poids et le moment probable de son entrée dans notre atmosphère.


space-track.org


Il tombe environ un gros satellite par semaine.


Les habitants du village et des policiers du poste local ont entendu des petites détonations environ cinq jours avant la chute de l'objet.


Il faudra essayer de déterminer si les sons entendus peuvent correspondre à des chutes de débris spatiaux.


Tous les engins devenus obsolètes et les reste de fusées dérivent dans le vide au-dessus de nos têtes.


L'espace est devenu petit à petit une véritable poubelle. 


D'après le dernier rapport de la NASA, les 22 000 objets de plus de 10cm ne sont que la partie émergée de l'iceberg !


Les micros-débris de 1cm à 10cm se compteraient par millions et c'est difficile à comptabiliser.


Tous ces petits bouts de métal se déplacent très très vite, plus vite qu'une balle de pistolet et ils représentent un réel danger pour les satellites et les astronautes.


Même si ce n'est pas une véritable consolation, nous pouvons nous rassurer, en se disant que sur notre planète, un objet de 6kg dans une zone habitée serait  une exception... mais s'il en tombe un sur Pamiers, je vous le dirai aussitôt...

à moins qu'elle ne tombe sur moi !

 

VIENT DE MARS

Repost 0

-Les Miroirs Du Temps-

  • : Le Miroir du Temps.
  • Le Miroir du Temps.
  • : Histoire de France - Moyen Age - Technologies et sciences - Réflexions philosophiques et autres - Des évènements de la vie actuelle que j'aime, que je n'aime pas qui me font sourire, rire ou me choquent - Et .... quelques souvenirs...
  • Contact

-Viviane-

  • *Viviane*
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié!
 Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié! Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.

ET DEMAIN... ET DEMAIN...

      

- Mardi - Jeudi - Samedi - Dimanche -

      

-Rechercher-

DEMAIN...PEUT-ETRE...

Même "cadre" qu'en haut de cette page... sans aucun doute plus accessible à cet endroit!

 

      

D'autres thèmes divers :

- mardi - jeudi - samedi - dimanche -

      

-Vous Cherchez ???

-SOLIDARITÉ-AMITIÉ-


  
La bougie de l'amitié pour ceux qui souffrent.

MAINS-BOUGIE.jpg


Pour ces petits anges qui n'ont rien demandé .

Cet homme marche, marche, marche...
Il marche pour nos petits anges atteints de la mucoviscidose, pour relier ceux qui souffrent et ceux qui cherchent à les aider.
 Un jour l'amitié demande à l'amour :
"A quoi peux-tu bien servir?"
L'amitié lui répond :
"Je sers à sécher les larmes que tu fais couler!"

Que ce marcheur ne s'arrête jamais...
Jamais... Tant qu'il n'y aura pas une solution.


L'amitié

L'amitié, vue de loin ressemble à un diamant mais, quand on l'approche, c'est une illumination de larmes de joie qui brille dans les yeux de l'autre.

 

-Dernières Publications-

  • L'ORTIE.
    Notre amie l'ortie. On dit que c'est une "mauvaise herbe !" Et pourtant.... Elle contient de la vitamine A, de la vitamine C (7 fois plus que l'orange) et quelques vitamines du groupe B, du fer, du manganèse, de la silice et de la chlorophylle. Grâce...
  • FOIX ET PAMIERS. (09) (2)
    Au Moyen Age : Foix et Pamiers. Rivales?... ou... Complémentaires?.. L'évêque avait décidé de construire l'évêché à Pamiers , jugeant cette ville plus accessible en venant de Toulouse, mais il voulait surtout montrer au Comte de Foix qu'il comptait bien...
  • CITATION DU JOUR.
    Il faut de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre. Paul Eluard.
  • UNE POMME D'EXCEPTION....
    Serait-ce la pomme d'Eve ? Une pomme "extraordinaire" vient d'être retrouvée au Kazakhstan ! Elle résisterait à toutes les maladies et n'aurait pas à subir le 30 (et quelques...) pesticides utilisés pour nos pommes ! Dans la région d'Almaty dans le sud-ouest...
  • UN MONDE NUMÉRIQUE ...
    Les nombres sont-ils magiques ? Nous vivons dans un monde numérique... Au fil des jours, en lisant vos messages et en parcourant vos espaces du web, j'ai très souvent constaté que beaucoup trop se disent fâchés avec les nombres ou avec le calcul ! Ce...
  • CITATION DU JOUR.
    Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui. Erasme
  • L'HUILE DE CACTUS.
    L'huile de cactus. La plus connue est l'huile de figue de Barbarie. Basée dans le désert marocain, la culture du figuier de Barbarie est 100% bio, ce cactus n'ayant besoin que de soleil pour pousser. Au Maroc, les femmes l'utilisent depuis des décennies...
  • LA MONNAIE DE SINGE.
    La monnaie de singe. (Trouvé sur Internet - Un titre ou un bannière.?..) "Payer en monnaie de singe" signifie "ne pas rembourser ce que l'on doit ou payer avec de la fausse monnaie" C'est une expression qui date du Moyen Age. Dans la ville de Paris, pour...
  • CITATION DU JOUR.
    L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Bernard Werber.
  • UN MYSTERE TOMBE du CIEL.
    La météorite de Tcheliabinsk. Le 15 février dernier un bolide a traversé le ciel de l'Oural, une météorite aussitôt répertoriée par l'Union Astronomique Iternationale. Un éclair brillant, une onde de choc et une traînée blanche et double comme pour des...

-AMBIANCE-