Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 00:15

 


L'imagination.

 

L'imagination est définie comme la faculté de former des idées d'après les sensations fournies par l'expérience.


Deux manières d'imaginer :

1) on se représente mentalement un objet auquel on a déjà été confronté...
 
2) on se "fabrique" "quelque chose" , un assemblage plus ou moins aléatoire à partir d'images perçues antérieurement.
(Exemple : une sirène est l "assemblage"  d'une femme et d'un poisson.)

L'imagination est productrice !
 

Platon disait que c'est une "copie affaiblie" de la sensation.

Pascal pensait que l'imagination est trompeuse parce qu'elle peut faire considérer comme vrai ce qui n'est qu'une "apparence".


Elle est souvent considérée comme une sensation affaiblie et c'est une image qui entraîne des déformations de la vérité, elle est source d'illusion si on la confond avec la vérité.
 

L'imagination est "maîtresse d'erreur"


Pour Descartes c'est une faculté distincte de la conception, pour lui l'imagination est une faculté de combinaisons d'images, elle s'appuie sur un savoir préalable pour le combiner à un autre.


Il est facile de se représenter en image un losange et il même facile de le "tracer" mentalement, mais tout devient plus compliqué si on veut faire le même exercice avec un polygone qui aurait une centaine de côtés.
 

Kant a écrit que la fonction fondamentale de l'imagination est une médiation nécessaire entre le sensible et l'intelligible parce qu'elle permet de schématiser (mode de liaison du sensible) elle conditionne la formation du concept et de la connaissance en général.
Kant a utilisé l'expression "d'imagination transcendentale" qualifiant cette opération de synthèse intellectuelle, la ramenant au concept de l'intuition sensible pour qu'elle devienne intelligible.
 

Chez Fitche , on peut lire que l'imagination est le principe même de la condition humaine.


Pour Beaudelaire elle était la "reine des facultés" parce que créer ce n'est pas "imiter", mais produire quelque chose de nouveau.



L'imagination peut parfois être totalement positive quand elle nous permet de nier le réel et de nous affranchir de notre propre condition.

L'imagination selon tous ces auteurs paraît comporter deux modalités, elle est reproductrice et créatrice.

Certains se permettent d'en ajouter une troisième en associant perception et imagination, ce serait la perception mise en images et recomposée par l'activité structurante de l'esprit (?)

L'imagination participe à la mémoire sous forme de souvenirs d'impressions sensibles.

L'imagination c'est la faculté de concevoir, de créer ou d'inventer.

L'imagination de l'artiste lui permet de rompre avec les règles de ses prédécesseurs et d'en inventer de nouvelles.
 
Repost 0
Published by *Viviane* - dans SENTIMENTS
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 00:15


La passion...

Les passions...



Les passions trouvent leur source dans la démesure !
 

Socrate a combattu l'idée du désir de posséder plus que ce à quoi on peut prétendre pour vivre.
 

Au sens fort, une passion désigne un phénomène psychologique intense, investissant l'ensemble de notre vie intellectuelle et affective.
 

Pris de passion, on est alors dépossédé de soi-même et on manque de pouvoir de décision.
 

La proximité entre le substantif "passion" , le verbe "pâtir" et avec l'adjectif "positif", donne une confirmation que l'abolition de liberté va de pair avec une neutralisation de la volonté tendue vers un seul "objet".
 

Comme l'a écrit Lamartine
"Un seul être vous manque et tout est dépeuplé" on voit bien là que le reste du monde est "indifférent" pour le passionné surtout si ce "reste du monde" n'a aucun rapport avec cet "objet".
 

Kant pensait que toutes les passions sont "mauvaises" parce qu'elles nous détournent de la loi morale, comme elles sont inguérissables, le combat est quotidien.
 

 Hume écrivait  "La raison est au service des passions, elle sert le plus souvent à satisfaire nos penchants plutôt que de s'y "opposer".
La raison est esclave de la passion.
 

Rousseau a observé que tous ceux qui ont plusieurs passions et qui arrivent à les maîtriser, ce sont ceux qui peuvent prétendre à la "sagesse" parce qu'il y a toujours une passion qui en contrebalance une autre et que les gens qui ont peu de passions sont beaucoup moins habitués et succombent plus facilement.
 

Hegel a assuré très clairement que les passions étaient le moteur de l'Histoire et que seul un humain passionné est capable d'oublier son intérêt pour faire aboutir son désir et dans ce cas, la passion devient une activité du sujet.


Descartes a renvoyé la passion à une dimension purement mécanique et bien plus terre à terre "La passion n'est que le résultat des mouvements internes du corps ayant pour effet d'affecter la pensée en disposant l'âme à vouloir certaines choses de façon irréfléchie."


Les passions  sont "passives" et supposent une emprise du corps sur l'âme, les passions sont des idées confuses qu'il ne faut pas supprimer, mais au contraire chercher à les comprendre pour les maîtriser.



 

La maîtrise ou l'éloge des passions?

Chacun ses idées...  
Chacun ses arguments...


Socrate, Descartes, Kant, Hume, Rousseau ou Hegel ont des avis un peu différents.




Ne pourrait-on pas faire un petit mélang
?

Repost 0
Published by *Viviane* - dans SENTIMENTS
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 00:15



Le désir.


Le désir c'est l'inclination qui nous pousse à rechercher un "objet"  particulier.

Platon le définit comme le regret de la nature première de l'être humain au moment où il voit le Monde Intelligible des Idées et avant sa séparation.
Pour lui c'est l'expression d'un manque né du regret d'un monde révolu.

L'étymologie  latine est très "parlante" parce que "desiderare" signifie "regretter l'absence d'un astre". (Autrefois, on attendait l'astre (sidus) dans le ciel pour être certain que c'était une bonne augure)

Le caractère problématique du désir tient essentiellement à sa dimension inextinguible et à l'opacité de ses causes.

Descartes écrivait :
"Vaincre ses désirs plutôt que l'ordre du Monde."

Les humains désirent toujours le Bien, mais ils ne le trouve pas.... sur cette Terre et c'est pour cette raison qu'ils "multiplient" les rencontres... pour satisfaire leur désir, mais ils sont perpétuellement tourmentés par de nouveaux désirs... (Alcibiade - Le tonneau des Danaïdes)

En effet, le propre du désir est paradoxalement... de ne pas trouver de satisfaction puisqu'une fois qu'il est assouvi, l'humain se tourne inlassablement vers un autre "objet".



 

Si nous avons conscience de nos désirs, il paraît bien plus difficile de savoir exactement pourquoi nous désirons tel ou tel "objet".

Désirer, c'est toujours (et déjà) s'attendre à regretter, à éprouver de la nostalgie pour un "objet" que l'on cherche perpétuellement parce que celui qu'on trouve n'est jamais véritablement celui qu'on pensait avoir identifié.

Les objets de nos désirs sont souvent des leurres dont la jouissance ne fait que révéler un manque encore plus grand.

Epicure a revalorisé le désir en faisant la distinction entre les "désirs naturels" et les "désirs nécessaires".

Hobbes disait que l'être humain est caractérisé par son désir, désir de conserver, désir d'accumuler des biens plus que la nécessité le demande et aussi le désir de se distinguer dans l'espoir vain d'une gloire éphémère.

Pour Hegel :
"La conscience de l'homme et dans son principe de désir, désir de produire, de consommer, de nier...."

"Le monde est produit par le désir qui transforme notre nature.
Il est perçu comme une imperfection, mais il est l'essence même de l'humain."

Seuls, les désirs naturels peuvent apporter un réel plaisir et c'est seulement une maîtrise de soi qui permet d'assouvir les désirs nécessaires tout en refoulant les vains désirs  naturels.

Le désir se distingue du besoin.

Le désir ne comble pas et ne se porte pas  sur des choses forcément nécessaires, au contraire le besoin peut être satisfait momentanément parce qu'il implique la forme de consommation liée à des exigences naturelles  de la vie quotidienne.

 

Le désir est maîtrisable parce qu'il ne dépend pas d'une fatalité et peut être stoppé par la raison et la volonté.

L'humain est une "étude de désir" parce qu'il manque toujours de "l'AUTRE" , c'est un être incomplet, il ignore ce qui lui manque parce que le désir est aveugle et insatiable.

Repost 0
Published by *Viviane* - dans SENTIMENTS
commenter cet article
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 00:15




L'amour.

 

L'amour est l'inclination qui porte à un attachement très fort pour une personne ou une chose.
 
En effet, on parle d'amour de la gloire ou de la patrie, tout comme on parle d'amour d'un père pour ses enfants.

L'emploi extrêmement divers de ce terme rend difficile la recherche d'une véritable unité conceptuelle.

Qu'y -a-t-il de commun entre l'amour physique, l'amour de Dieu, l'amour de soi, l'amour de l'art...?

Tous ces usages font une place spécifique à l'amour dont le sens général semble se dissoudre dans l'ambigüité.

Selon les contextes et l'objet aimé, on constate que l'amour peut tout aussi bien être oblatif (faire passer les autres avant soi) possessif, sensuel ou limite du désir.

La philosophie qui définit précisément comme amour, l'amour de la sagesse, permet d'apporter un peu d'éclairage dans cette confusion sémantique.

C'est en réfléchissant à la nature du désir qui l'anime qu'on peut établir quelques distinctions au sujet de l'amour.

On doit à Platon d'avoir opposé l'amour érotique uniquement porté vers la satisfaction des plaisirs charnels à l'amour comme souvenir et présence en nous du Divin.

L'amour au sens platonicien est tourné vers le Beau, le Bien, le Vrai et ne se laisse pas détourner de ces Idées par leurs simulacres sensibles.

L'amour ordinaire parle parfois de manière ironique d'amour platonique pour désigner une relation sentimentale étrangère à toute sexualité.

J'ai dit ironique, parce que les relations charnelles entre les amants ne sont pas présentées dans la quête amoureuse platonicienne.

Faut-il en conclure que l'amour ordinaire ne nécessite pas obligatoirement des rapports charnels et pour que cela il faut un amour bien plus fort, un sentiment inexplicable, incontrôlable et bien plus dense au-delà de toute rationalité ?

On peut penser que le moment d'amour "supérieur" pour la Vérité et la Beauté ressemble étrangement à l'amour "commun" qui se contente de la jouissance illusoire et passagère des corps que le temps a tôt fait de flétrir.

L'amour intense du moment passera de lui-même puisqu'il n'est qu'un attachement superficiel.
Il faut donc "autre chose" que l'attirance, il faut aussi un sentiment bien plus profond et "hors du temps". 

L'amour est un sentiment extrêmement fort qui englobe l'attirance physique, la tendresse et le respect de façon durable entre deux personnes.

Eprouver de l'amour, même très fort, très intense ou d'apparence illimitée, n'est pas synonyme de bonheur si les deux personnes concernées ne se donnent pas les moyens de concrétiser leur attachement



Repost 0
Published by *Viviane* - dans SENTIMENTS
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 00:15




 L'amitié.
 


L'amitié est un rapport intime d'affection et de confiance mutuelle sans caractère sexuel.
 

Par ailleurs, c'est un lien qui unit deux personnes sans aucune parenté.

En conséquence, l'amitié dépend de la relation intellectuelle, puisqu'elle est conçue hors du désir charnel et elle est indépendante de toute attache naturelle.

Un ami n'est pas un parent !




Pour que l'amitié naisse véritablement, il faut qu'elle soit partagée.


L'amour, est différent dans la mesure ou une personne peut être amoureuse d'une autre qui ne le lui rend pas, ou même qui se soustrait ostensiblement à cet amour.
 

Philosophiquement, l'amitié est un des thèmes de prédilection de la pensée grecque antique.
 

D'un point de vue métaphysique pour Platon, l'amitié est un bien infiniment précieux qui nous permet de poursuivre notre route vers les Idées et la Vérité.


Grâce à l'amitié que nous nous portons mutuellement, nous nous enrichissons du désir commun d'aller vers l'essence des choses tout en nous améliorant.


Les qualités morales, par exemple, d'un ami, nous incite à des exigences identiques pour notre propre comportement, tandis que nos discussions ont un effet libérateur à l'égard de la force des préjugés.

On peut aussi prendre les mauvaises habitudes de l'autre, ce n'est pas une amitié profitable!

Pour Aristote
, la question de l'amitié est davantage politisée parce qu'elle constitue un "ciment" social, garantissant à la communauté d'être juste et vertueuse.


Dans son "Journal", Jules Renard nous donne une définition lapidaire de l'amitié.

"Mariage de deux êtres qui ne peuvent pas coucher ensemble!"

L'amitié est un sentiment d'affection, de sympathie qu'éprouve une personne pour une autre et toute la relation qui peut en découler !




Repost 0
Published by *Viviane* - dans SENTIMENTS
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 00:15




Le bonheur.




 
Qu'est-ce que le bonheur ? 

Pour tous, c'est l'état de satisfaction et de félicité auquel un être humain aspire.

L'étymologie le relie à la chance, la bonne chance (heur), ce qui indique déjà son caractère contingent et capricieux. (contingent = quelque chose qui peut se produire ou non, sans impliquer de contradiction)

Si on dit  : " un heureux hasard" c'est avec un sous-entendu de chance, de joie ou de plaisir

 Si on dit :   " au petit bonheur la chance" ou "avec bonheur" ou "par bonheur" c'est toujours avec un résultat heureux.

 Si on dit :   " trouver son bonheur" c'est trouver ce que l'on cherche

 Si on dit :   "  un porte-bonheur" c'est un objet censé porter chance, il fait surtout le bonheur des charlatans qui vendent n'importe quoi en vous faisant croire que vous serez chanceux.

Si, intuitivement, nous pensons tous savoir ce qu'est le bonheur, la difficulté majeure consiste à nous accorder sur les moyens d'y accéder et à la place qu'on lui accorde.

Par ailleurs le bonheur semble relever d'un idéal inaccessible, dans la mesure où nous le définissons souvent par ce qui nous manque ( les pauvres voudraient devenir riches, les laids devenir beaux, les...)

On peut également ajouter que le bonheur suppose un état durable là où le passage du temps implique au contraire sa continuité.

Certains philosophes placent le bonheur au coeur du système, on parle alors "d'Eudémonisme" (une doctrine morale qui fait du bonheur le but de l'action)

Savoir comment mener une vie heureuse est la préoccupation commune d'Aristote, d'Epicure  et des Stoïciens (bien que celles-ci divergent dans les principes et les connaissances).

Alors... et vous ? Avez-vous trouvé le bonheur ?
(difficile de répondre ? Alors.... chut !)

Repost 0
Published by Viviane - dans SENTIMENTS
commenter cet article

-Les Miroirs Du Temps-

  • : Le Miroir du Temps.
  • Le Miroir du Temps.
  • : Histoire de France - Moyen Age - Technologies et sciences - Réflexions philosophiques et autres - Des évènements de la vie actuelle que j'aime, que je n'aime pas qui me font sourire, rire ou me choquent - Et .... quelques souvenirs...
  • Contact

-Viviane-

  • *Viviane*
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié!
 Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.
  • Tenir un blog me permet de découvrir une autre facette de l'amitié! Passionnée d'Histoire, curieuse des "pensées" philosophiques et scientifique de formation, j'aime aussi tenir compte de l'actualité.

ET DEMAIN... ET DEMAIN...

      

- Mardi - Jeudi - Samedi - Dimanche -

      

-Rechercher-

DEMAIN...PEUT-ETRE...

Même "cadre" qu'en haut de cette page... sans aucun doute plus accessible à cet endroit!

 

      

D'autres thèmes divers :

- mardi - jeudi - samedi - dimanche -

      

-Vous Cherchez ???

-SOLIDARITÉ-AMITIÉ-


  
La bougie de l'amitié pour ceux qui souffrent.

MAINS-BOUGIE.jpg


Pour ces petits anges qui n'ont rien demandé .

Cet homme marche, marche, marche...
Il marche pour nos petits anges atteints de la mucoviscidose, pour relier ceux qui souffrent et ceux qui cherchent à les aider.
 Un jour l'amitié demande à l'amour :
"A quoi peux-tu bien servir?"
L'amitié lui répond :
"Je sers à sécher les larmes que tu fais couler!"

Que ce marcheur ne s'arrête jamais...
Jamais... Tant qu'il n'y aura pas une solution.


L'amitié

L'amitié, vue de loin ressemble à un diamant mais, quand on l'approche, c'est une illumination de larmes de joie qui brille dans les yeux de l'autre.

 

-Dernières Publications-

  • L'ORTIE.
    Notre amie l'ortie. On dit que c'est une "mauvaise herbe !" Et pourtant.... Elle contient de la vitamine A, de la vitamine C (7 fois plus que l'orange) et quelques vitamines du groupe B, du fer, du manganèse, de la silice et de la chlorophylle. Grâce...
  • FOIX ET PAMIERS. (09) (2)
    Au Moyen Age : Foix et Pamiers. Rivales?... ou... Complémentaires?.. L'évêque avait décidé de construire l'évêché à Pamiers , jugeant cette ville plus accessible en venant de Toulouse, mais il voulait surtout montrer au Comte de Foix qu'il comptait bien...
  • CITATION DU JOUR.
    Il faut de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre. Paul Eluard.
  • UNE POMME D'EXCEPTION....
    Serait-ce la pomme d'Eve ? Une pomme "extraordinaire" vient d'être retrouvée au Kazakhstan ! Elle résisterait à toutes les maladies et n'aurait pas à subir le 30 (et quelques...) pesticides utilisés pour nos pommes ! Dans la région d'Almaty dans le sud-ouest...
  • UN MONDE NUMÉRIQUE ...
    Les nombres sont-ils magiques ? Nous vivons dans un monde numérique... Au fil des jours, en lisant vos messages et en parcourant vos espaces du web, j'ai très souvent constaté que beaucoup trop se disent fâchés avec les nombres ou avec le calcul ! Ce...
  • CITATION DU JOUR.
    Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui. Erasme
  • L'HUILE DE CACTUS.
    L'huile de cactus. La plus connue est l'huile de figue de Barbarie. Basée dans le désert marocain, la culture du figuier de Barbarie est 100% bio, ce cactus n'ayant besoin que de soleil pour pousser. Au Maroc, les femmes l'utilisent depuis des décennies...
  • LA MONNAIE DE SINGE.
    La monnaie de singe. (Trouvé sur Internet - Un titre ou un bannière.?..) "Payer en monnaie de singe" signifie "ne pas rembourser ce que l'on doit ou payer avec de la fausse monnaie" C'est une expression qui date du Moyen Age. Dans la ville de Paris, pour...
  • CITATION DU JOUR.
    L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Bernard Werber.
  • UN MYSTERE TOMBE du CIEL.
    La météorite de Tcheliabinsk. Le 15 février dernier un bolide a traversé le ciel de l'Oural, une météorite aussitôt répertoriée par l'Union Astronomique Iternationale. Un éclair brillant, une onde de choc et une traînée blanche et double comme pour des...

-AMBIANCE-